La fin de l'humanité suggérée en quelques images
Article sur le film L'armée des douze singes.

J'adore Terry Gilliam (et ses films !), pas seulement parcequ'il est un Monty Python, sans doute aussi énormement pour son imagination débordante et généreuse.

L'armée des douze singes est peut-être bien son film le plus réussi, le plus achevé et le plus abordable. Si vous en avez l'occasion, regardez le court-métrage La jetée de Chris Marker dont Terry Gilliam s'est inspiré pour ce film, le chemin entre les deux est impressionant - on peut se rendre compte de l'imagination fascinante dont a fait preuve Terry Gilliam en exploitant chaque détail, même le plus insignifiant, du court-métrage. Mais comment son cerveau fonctionne-t-il donc pour en arriver là ???

Il y a un passage très court, juste avant la fin, qui a pour moi des implications énormes sur l'histoire de l'humanité et sur le sens de ce film.

Le passage en question, c'est le moment où le méchant qui a déclenché l'épidémie, l'assistant du Dr Goines, rencontre dans l'avion une des scientifiques du futur, qui dit s'appeller "Jones" et prétend travailler dans les assurances — lol.

Evidemment elle n'est pas là par hasard. Elle vient du futur. A cet endroit précis, à ce moment précis, exprès pour rencontrer le responsable des malheurs du monde dans le futur.

Ce qu'elle pense faire exactement (ramener un échantillon du virus dans le futur ou tuer le méchant ou autre chose) n'a pas vraiment d'importance pour moi. Car… elle ignorait qu'à ce moment-là, l'assistant du Dr Goines était déjà infecté. Il a déjà ouvert un flacon contenant le virus à la douane de l'aéroport. Sans le savoir, elle est maintenant malade elle aussi. Elle lui a serré la main. Aussi quand elle va retourner dans le futur, elle va donc infecter les quelques derniers humains sains, les scientifiques qui auraient été les seuls à pouvoir faire quelquechose, qui n'ont aucune raison de se douter du danger… la fin, totale, de l'humanité suggérée en quelques images… c'est beau.

J'ai raconté ça parceque, déjà, plein de gens ne sont pas d'accord avec ma théorie et, à ma grande surprise (hélas, le site sur lequel j'avais trouvé cette info n'existe plus…), Terry Gilliam lui-même a donné une toute autre explication lors d'une interview : carrément le contraire, pour lui il semble que par ce passage, l'humanité est sauvée. Il aurait ajouté cette scène pour faire une sorte de Happy-end. Il a dit "Je ne voulais pas que James Cole soit mort en vain".

Add a New Comment
or Sign in as Wikidot user
(will not be published)
- +
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-Share Alike 2.5 License.